Le bilan graphomoteur

Le Bilan graphomoteur


La première étape de toute graphothérapie est le bilan graphomoteur. Ce bilan met en évidence les possibilités et les difficultés de l'enfant ou de l'adolescent face à l’écriture.


Grâce à une échelle des difficultés d'écriture (Echelle dynamique ADE mise au point par le G.G.R.E), on peut comparer l'écriture d'un enfant avec celle de ceux de sa tranche d'âge et de sa classe.     

Le bilan dure environ 2 heures et comporte :


  • un entretien approfondi sur les circonstances qui ont précédé les difficultés de l’écriture : histoire personnelle, familiale et scolaire (30 à 45 minutes).
  • une analyse de l'écriture dans toutes ses composantes et un examen de la tenue de l’instrument, des postures et du geste graphique sur la base de tests spécifiques (1 heure).
  • une restitution orale du bilan écrit (20 minutes)


    Le bilan permet au graphothérapeute :


    • d’identifier les points forts de l’écriture et la nature du ou des problèmes rencontrés
    • de proposer un plan de rééducation personnalisé
    • de repérer un problème qui ne relève pas de sa spécialité et d'orienter vers le praticien adapté pour une évaluation


    Le graphothérapeute peut conclure soit à des difficultés d’écriture, soit à un trouble de l’écriture (dysgraphie).


    Les documents à apporter le jour du bilan :

    • la trousse et l'instrument habituel pour écrire
    • un cahier par année scolaire depuis le CP, et un ou deux cahiers de l’année en cours
    • les bilans antérieurs : orthophonique, psychomoteur, psychologique, test WISC…


    Le prix du bilan graphomoteur écrit est de 120 euros.

    © Bénédicte Pinczon du Sel 2017